Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
La médecine humorale
est le yoga perdu
 à la fois par les somaticiens et les psychanalystes...



La médecine conjonctive
, dont sont tentées ici une définition et une pratique, s'inscrit dans les approches holistiques (globales) du sujet et de sa pathologie.



Elle se rapproche ainsi des concepts de la psychosomatique intégrative; cependant, contrairement à certaines dérives de cette dernière, elle considère que l'interconnexion entre les grands systèmes homéostasiques (système immunitaire, système endocrinien, système nerveux, système psychique) n'implique aucune causalité: une perturbation d'un système retentit sur les autres, mais une maladie (par exemple) immunitaire n'aura pas sa cause dans un conflit initialement psychique (par exemple) (ainsi, il est faux  - mais c'est une croyance répandue - de dire que l'asthme, maladie immunologique, est une maladie psychosomatique).

Plus précisément, la médecine conjonctive réintègre dans la pathologie moderne la théorie des humeurs (telle que conceptualisée par Galien dans notre antiquité, mais aussi par les médecins ayurvédiques de l'Inde): les humeurs (ou rasa) sont les connecteurs du somatique et de la psyché. Par exemple, la physiologie des émotions fait intervenir la transmission d'influx sensoriels, via l'odorat, le goût et le toucher, qui vont modifier l'activité des centres nerveux végétatifs (ceux associés au tube digestif en particulier), et sont donc les véhicules intersubjectifs de la psyché, agissant sur des récepteurs somatiques.

La "bonne santé" est la résultante d'une conjonction, d'une connexion adéquate entre les différents systèmes physiologiques de l'organisme et l'environnement, via ces humeurs. Dans cet état "conjonctif", psyché et soma ne peuvent être appréhendés séparément.


En pratique, la médecine intégrative a une visée essentiellement préventive, cherchant à faire prendre conscience au patient du "tuning" psychique, humoral et somatique optimal pour une homéostasie intégrée du sujet. Elle s'appuie sur des techniques respiratoires et corporelles simples (proches du Yoga) et sur une écoute psychologique permettant de repérer et de mettre à profit les "conjonctions successives et sans mémoire" décrites par A. Green lors de la cure analytique, instantanéités fugaces au cours desquelles cette conjonction optimale a par le passé déjà été obtenue par le sujet.

P1010619.jpg

Sur le plan curatif, la médecine intégrative se réfère aux pratiques biomédicales allopathiques scientifiquement validées, la restauration de l'homéostasie - ou l'atteinte d'un nouvel équilibre homéostatique - au sein du système lésé étant le préalable nécessaire à l'équilibre global du sujet.






Partager cette page

Repost 0
Published by

Recherche

Pages

Catégories

Je Est Un Autre